COMMUNALES : « le RPG-arc-en-ciel s’allie avec Kaloum Yigui », Cheick Traoré

13-2-2018 News Le Djely

ledjely.com


Les choses commencent à se préciser. Tout au moins pour la commune de Kaloum dont les résultats définitifs ont été rendus publics par la CENI. Alors que ça épiloguait dans la cité, avec une multitude de scénarii, nous venons d’apprendre que le RPG-arc-en-ciel, renonçant à un bras de fer risqué, décide de soutenir Aminata Touré, la tête de liste de Kaloum Yigui. C’est Cheick Tidiane Traoré, candidat sur la liste du RPG-arc-en-ciel de cette circonscription qui a confirmé l’information dans un entretien exclusif qu’il a accordé à notre rédaction. Le parti au pouvoir coupe ainsi l’herbe sous les pieds de l’UFDG qui, nous dit-on, s’apprêtait aussi à accorder son soutien à la fille de feu Ahmed Sekou Touré.


Quelle lecture faites-vous aujourd’hui du résultat des élections locales dans la commune de Kaloum ?


Je pense que le RPG arc-en-ciel a été victime d’un vote sanction. Ce vote sanction émane du fait que la structure du parti a abandonné les militants dans des mains inexpertes dont ils ne sont pas fiers.


Le deuxième concours de circonstance qui a amené à cela, c’est que la liste Kaloum Yigui a bénéficié de la complicité de beaucoup de cadres du RPG-arc-en-ciel, qui sont partis dans les familles de Kaloum, pour dire que la liste Kaloum Yigui est candidate aux communales de kaloum, à la demande du président de la république. Donc le transfert du vote  a été massif. Dieu merci, le dégât a été limité.  A la fin du processus du scrutin universel, Kaloum Yigui s’en sort avec 11 conseillers, le RPG arc-en-ciel 7 conseillers, l’UFR 6 conseillers, l’UFDG 4 conseillers et l’UDG 1 conseiller.


Après la proclamation des résultats définitifs par les juridictions compétentes, on met en place l’exécutif de la municipalité, un maire et 3 vice-maires. Comme aucune des listes de candidature n’a eu la majorité simple, c’est-à-dire 15 élus, il nous a fallu aller aux alliances. Et je vous annonce que le RPG-arc-en-ciel s’allie avec la liste Kaloum Yigui. Le marché des alliances était ouvert. C’est pourquoi j’ai chahuté l’autre jour en disant que c’est le Mercato qui était ouvert et qu’après les transferts, on allait faire la Remontada et avoir la mairie.


Donc, jusqu’aujourd’hui rien n’était joué. Je m’explique : pour que la liste Kaloum Yigui dirigée par Aminata Touré gagne, il fallait qu’elle ait un accord d’alliance. Et compte tenu du fait que le PDG-RDA a déjà revendiqué la victoire d’une liste indépendante en disant que le PDG capitalise ça et que c’est sa victoire,  je voyais mal, pour des raisons historiques et sociologiques,  l’UFDG  s’allier à une liste conduite par le PDG-RDA.


Vous venez  de parler de vote sanction à l’encontre du RPG arc-en-ciel. Il  y’a aussi des observateurs qui pensent que le RPG arc-en-ciel est victime d’un de ses éléments en la personne de M’balia Magassouba  qui a tenu des propos à l’encontre du régime défunt qui ont été  contreproductifs pour le RPG-arc-en-ciel…


Moi je pense que cela est une mauvaise lecture de la situation,  dans la mesure où l’électorat potentiel de Kaloum ne connait pas Sékou Touré. Sékou Touré est mort il y a 34 ans. Si vous prenez au sein de l’électorat de Kaloum aujourd’hui, les gens -pour une raison ou une autre- qui sont pour ou contre Ahmed Sékou Touré, ils ne représentent pas un poids important. J’ai parlé avec la base, j’ai parlé avec les ténors à propos des raisons pour lesquelles ils ont migré. Je vous ai dit de manière codée, qu’on a confié leur gestion à des mains inexpertes en lesquelles ils ne se reconnaissent plus. Je pense que c’est un signal fort. Il faut savoir tirer les leçons.


Au  moment venu, on fera les rapports et on le fera de manière nominative. Et puis, M’balia Magassouba n’a pas insulté Sékou Touré. Il y a eu un malheureux concours de circonstances: M’balia Magassouba a tenu ces propos le 25 janvier 2018,  date anniversaire de la pendaison.  Tout le monde a de l’émotion !  On a voulu envenimer cette situation, mais cela n’a pas eu d’impact sur le vote des gens.


On a enregistré des violences post-électorales. Quel commentaire en faites-vous ?


J’ai un double message. D’abord, je lance un appel à tous les responsables politiques, pour qu’ils expliquent effectivement le processus électoral communal. Il ne s’agit pas de dire parce qu’à ce premier tour, le RPG est devant, l’UFDG est devant ou un autre est devant,  donc il est déjà maire. Il faut expliquer que certains ont eu de l’avance, mais qu’ils ne sont pas encore maires. Dans la conscience collective, au sortir de ces élections, le parti qui est devant est déjà maire,  donc il faut baisser la tension, il faut dire aux gens que personne n’a encore gagné. Une élection à la base est toujours sensible parce que le concurrent c’est le voisin direct, c’est le demi-frère, surtout dans les petites communes. Donc les risques de friction sont élevés, les pesanteurs sociales sont énormes. Donc à la hauteur de cela, il faut que tous les acteurs majeurs de la république s’engagent dans le cadre de l’explication pour que les gens intègrent la bonne information.


Deuxièmement, il faut qu’on fasse du sanakouya, (ndlr le faire play politique) avec les résultats.


Quel commentaire faite-vous autour de la grève lancé par le SLECG?


Je pense que cela résulte de l’échec du dialogue social. Le dialogue social est un cadre qui réunit l’Etat, le collectif des employeurs et le collectif des syndicats des employés. A ce niveau, de manière responsable, il ne faudrait pas qu’il y ait parti pris dans le cadre du leadership du SLECG. Comme la loi l’autorise,  à la place du gouvernement,  j’aurai suspendu le SLECG en tant que syndicat d’employés de toutes ses fonctions en entendant qu’ils règlent leurs problèmes internes et je donne les moyens  pour  un congrès  où tout le monde, tous les  électeurs et les  éligibles  se retrouveront pour la mise en place d’un bureau qui puisse être l’interlocuteur crédible dans le cadre du dialogue social.


 Il ne faut pas qu’un problème de crise intérieure à un syndicat empoisonne tout le pays. C’’est ma lecture de la situation et je pense que de manière responsable, l’association des parents d’élèves doit élever le ton pour dire que le SLECG doit être suspendu en attendant de trouver un vrai leader. Si c’est Soumah qui est élu, il sera l’interlocuteur du gouvernement et du patronat. Si c’est l’autre camp qui prospère, il  en sera de même.


Propos recueillis par Gilles Mory Condé



Partager

L’article COMMUNALES : « le RPG-arc-en-ciel s’allie avec Kaloum Yigui », Cheick Traoré est apparu en premier sur ledjely.com.