SUSPENSION DES ACTIVITÉS CULTURELLES : la grosse colère de Takana Zion

16-9-2020 News Le Djely

Alors que le président Alpha Condé vient de reconduire l’état d’urgence sanitaire, en vigueur depuis fin mars dernier pour faire face à la pandémie du COVID-19, pour 30 jours supplémentaires à compter du d’hier 15 septembre 2020, de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer cette décision d’autant que les partisans du RPG/Arc-en-ciel organisent à longueur de journée des meetings de soutien au parti présidentiel engagé dans la course à la présidentielle 2020.


Parmi ces voix, il y a celles des artistes dont les activités professionnelles sont suspendues depuis six mois. Invité ce mercredi dans l’émission « Les Grandes Gueules » sur la radion Espace FM, le reggaeman Takana Zion a pointé du doigt ce qu’il considère comme une « désunion » entre les acteurs du secteur culturel. Ce qui, selon le célèbre chanteur, favorise le système qui garde les artistes dans la pauvreté afin qu’ils soient manipulés par les dirigeants quand ces derniers ont besoin de l’adhésion des populations à travers l’implication des artistes dans la mobilisation.


Toutefois, a-t-il assuré, « moi, je continue à faire mes activités culturelles. Je viens d’enregistrer deux albums et je vais les vendre très cher dans le monde entier et ici même en Guinée. Puisque je n’ai pas les moyens de réunir tous les artistes guinéens ou de créer un groupement d’artistes conscients qui se battent pour la cause commune et le même idéal, donc je bouge à ma façon« .


Par ailleurs, le reggaeman a profité de cette invitation pour réaffirmer sa position sur le troisième mandat de l’actuel locataire du Palais Sekhoutoureyah. Il assure qu’à partir du 18 octobre prochain, jour du scrutin présidentiel, Alpha Condé ne sera pas son président.


Hawa Bah



L’article SUSPENSION DES ACTIVITÉS CULTURELLES : la grosse colère de Takana Zion est apparu en premier sur Ledjely.com.